Avis sur la saga des Hunger Games

HUNGER GAMES -saga de trois livres-

Mon avis sur la saga des HUNGER GAMES

Avez-vous déjà lu un livre qui vous tenait en haleine tout le long ? Comme si vous étiez obligés de vous imposer une limite de lecture, pour ne pas faire que ça de votre journée, ou pour ne pas vous coucher à des horaires trop déraisonnables ? C’est exactement l’effet que j’ai ressenti en lisant les HUNGER GAMES. Chaque fin de chapitre semblait calculer pour vous pousser vers le suivant !


CONSEILLÉ À PARTIR DE 14 ANS

De genre science-fiction, mais plus précisément une dystopie, remplie de suspence, d’amour, d’action et de guerre

résumé de Hunger Games
Note des Hunger Games

MON AVIS SUR LA SAGA DES HUNGER GAMES

  • Pour commencer, comme je l’ai dit dans ma petite introduction, ce livre est terriblement addictif. On a du mal à le fermer, car chaque chapitre s’achève avec un mot, une phrase qui nous donne un grand frisson, un coup d’angoisse. On est obligé de tourner la page, rien que pour lire la première ligne et savoir ce qu’il va se passer. Mais souvent, bien sûr, la première phrase ne suffit pas ! ^^
  • Ensuite, comme l’affirme le résumé, on assiste à une “sombre téléréalité”. Pour moi, c’est bien plus que cela. C’est la preuve que la propagande est quelque chose d’horrifiant, mais de terriblement efficace. C’est toujours intéressant de découvrir les fondements d’une dictature. De plus, en effectuant quelques recherches sur cet aspect de la saga, j’ai découvert que Suzanne Collins s’était inspiré de son ressenti à propos de la guerre du Viêtnam à laquelle participait son père. Pour plus de détails, je rédigerai prochainement un article ; les Hunger Games en profondeur.
  • L’histoire est narrée à la première personne. Et c’est vraiment bien fait, car Katniss assume ses propres faiblesses, nous délivre tous ses sentiments, ses doutes, ce qu’elle voit dans les moindres détails, ce qui fait qu’on se rattache à elle de toutes nos forces. C’est notre personnage principal, on dépend de lui.
  • Il faut également savoir que ce livre est écrit de manière très simple, et synthétique. Il est à la portée de tous lecteurs, la limite d’âge est simplement en référence à la violence que cette saga soulève.
  • Pour conclure, je trouve que ce sont trois ouvrages vraiment viscéraux ; ils nous touchent par leur franchise, leur côté cash presque brutal. On y pense tout le temps, quand on les lit. Ils sont débordants de vérité, l’auteure a su trouvé les mots justes à chaque ligne, les mots qui réveillent en nous des émotions violentes mais sincères. Ce fut ma saga préférée, celle qui me poussa à continuer à lire dans des genres plus sérieux, plus adultes peut-être.

Petite note aux lecteurs :

  • Personnellement, mon personnage favori est Haymitch ; en effet, je pense que, dans les Hunger Games, si je le connaissais bien et si j’arrivais à me faire apprécier de lui, c’est à ses côtés que je trouverais le plus de réconfort. Je trouve qu’il a un côté paternel, et j’adore la profondeur de son caractère ! On voit qu’il est bienveillant, et brisé. Et vous, quel est votre personnage favori, celui que vous aimeriez le plus rencontrer ?

BONUS ;

  • Les films ont également été un grand succès ; c’est le genre d’histoire qui vous arrache de grands frissons, ou des larmes d’émotions. Mille et une histoire ont en suite fleuris dans la tête de nombreux fans ; je propose aux amateurs de la saga plusieurs critiques sur les fanfictions des Hunger Games, afin de poursuivre l’aventure 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 comments / Add your comment below

  1. C’est vraiment une super saga que je conseille vivement. C’est même devenu une série culte et on trouve beaucoup de références venues du livre dans la vie de tous les jours.

    1. Je suis entièrement d’accord ! Et j’ai beau relire, ou revoir cette saga, il y a toujours de nouvelles idées qui me reviennent en tête. Ce sont vraiment des ouvrages très profonds.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :