Chronique sur des poèmes contemporains

Mon avis sur le recueil de poèmes de Karim Bellil


Note : 4 sur 5.

NOTE EXACTE : 9/10


Karim Bellil est un poète passionné, qui écrit depuis plus que 15 ans. Dernièrement, il m’a généreusement offert l’un de ses recueils poétiques ; le sixième pour être exacte, qui s’intitule “Une âme d’enfant ; des rêves plus grands”. J’ai adoré lire ces dizaine de poèmes contemporains, aussi subtils que poignantss, aussi doux que significatifs.

Un poète subtil…

Pour commencer ; j’ai énormément apprécié ce recueil. J’ai trouvé les poèmes doux et intelligents ; je lisais toujours les titres en premiers, titres qui sont presque des phrases, d’ailleurs. A partir de ça, j’essayais d’imaginer ce qui m’attendait. C’est idiot, mais le titre avait un aspect très enfantin (qui reflète avec évidence le nom du recueil) qui mutait au fil de ma lecture en une sorte de métaphore dénonciatrice.

J’ai aussi beaucoup aimé le côté subtil que j’ai retrouvé dans la plupart des poèmes ; je veux dire, le lexique employé est généralement simple, et concis. Toutefois, il m’a fallu à plusieurs reprises relire certaines phrases. Tout simplement parce que je voulais bien saisir le sens caché de ces poèmes. Et c’est une sensation très agréable ; on creuse sous la couche logique, presque simplette, pour discerner quelque chose de beaucoup plus gros, que chacun interprète différemment, en fonction de son passé ou son caractère.

C’est quelque chose de très fort ; je pense que chaque lecteur arrive à trouver sa place dans ce recueil.

…des poèmes contemporains

J’ai également remarqué une certaine modernité dans ces écrits. Je m’explique ; dans bon nombre d’entre eux, je suis parvenue à me reconnaître, derrière certaines phrases, morales ou dénonciations. Ce n’était pas exactement moi, mais certains passages pouvaient me rappeler ma manière de faire, de me sentir… Ou même mon entourage !

Je trouve que c’est aussi à cela qu’on peut juger la modernité ; si on arrive à reconnaître le contexte de nos vies dans un poème.

Mon envie de grandeurs

Si je devais, parmi toutes ces grandes qualités, décelez une chose qui m’a déplu, ce serait, à certains moments, le commun lexical. Je ne sais pas si cette expression est très claire pour tous, alors je vais m’expliquer.

J’adore la poésie, quand j’arrive à me reconnaître dedans, et quand elle me pousse à imaginer des choses incroyables, magnifiques, ou bouleversantes. Je crois que cette seconde partie m’a manqué dans le recueil de Karim Bellil.

En effet, tous les poèmes avaient le point commun d’être assez concret, ou du moins de rester focaliser sur l’Humain, sur l’enfant, sur la violence ou la maltraitance. Je n’ai pas vu de ces mots compliqués à l’intonation merveilleuse, ni de ces paysages ou métaphores qui nous propulsent hors de notre lit, hors de notre chambre ou hors de notre espace même.

Pour être pleinement comblée par le cadeau que Karim Bellil m’a fait, j’aurais aimé retrouvé un lexique plus poussé encore, des descriptions qui dépassaient les limites de la “normalité”.

Et vous, vos poèmes contemporains ?

Maintenant que je vous ai partagé ma toute dernière découverte de poèmes d’actualité, à vous de me dire quels sont vos poèmes/poètes préférés ! Si vous avez des recueils à me conseiller, si vous avez envie de me dire ce que vous avez pensé de celui de Karim, n’hésitez pas à me le signaler en commentaires !

Si vous désirez découvrir l’art de Karim Bellil dans l’un de ses recueils, cliquez ici !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire