Chronique sur le livre “Et si c’était vrai ?”

Chronique “Et si c’était vrai”, roman de Marc Levy


Note : 4 sur 5.

9/10


“Et si c’était vrai” est le premier roman de Marc LEVY. Si je devais associer une musique à cet ouvrage, ce serait “S.T.A.Y.”, de Hans Zimmer. En effet, quand j’écoute cette musique, j’ai l’impression de voir le monde au travers d’une bulle, comme si j’en étais moi-même écartée. Je suis détachée de mon univers, tout en en faisant partie.

Si c’était vrai, c’est l’histoire d’une âme qui se détache d’un corps, pour sillonner son monde. Peut-être que ce détachement lui permet de redécouvrir l’univers auquel elle était autrefois liée ? Mais il faut que cette âme prenne garde à ne pas trop s’éloigner, sans quoi elle ne saurait retrouver le lien qui la rattachait à la réalité…

1°) Le professionnalisme de Marc Levy

Une nouvelle fois, je n’ai pas été déçue, ni ensevelie par la fiction. L’histoire tient debout de manière tout à fait incroyable. Et une nouvelle fois, Marc Levy a particulièrement étudié son sujet.

Dans ce livre, on touche pas mal au domaine hospitalier. Pourtant, tout reste très net et précis. On plonge le nez dans un milieu qu’on ne connait par forcément, et on en ressort instruit !

Ceci n’est pas sans me rappeler “Un premier jour & une première nuit” de ce même auteur ; dans cette duologie, on découvre l’archéologie et l’astrologie avec une savoureuse précision. La science semble alors miraculeusement nous ouvrir ses portes 🙂

Et si c’était vrai, un roman particulièrement fluide

Ce qui m’a épaté, néanmoins, c’est la fluidité de ce roman. Les lignes glissent toutes seules, on n’a pas la sensation de s’ennuyer. Les descriptions tout comme les moments d’action soient précis, brefs, et jouissifs. Enfin bref, la plume de Levy est un délice 🙂

Une ode à la vie

Si “Elle & lui” était une ode à l’amour, alors “Si c’était vrai” est une ode à la vie.

Partout, des morales, des conseils, des états d’esprit. Partout, des phrases qui nous disent de profiter, de croquer la vie à pleines dents et de sucer son os jusqu’à la moëlle. Des phrases qui nous poussent, et nous inspirent, qui nous montrent comme nos morales sont éphémères, et fictives.

En gros, ce roman vous dit de vous lancer, et de ne plus jamais vous arrêter.

Le bémol de “Et si c’était vrai”

Toutefois, ce roman m’a fait un drôle d’effet.

A vrai dire, cette lecture me chargeait d’un poids, une sorte de sensation maussade. La mort semblait planait partout dans ma tête, j’avais l’impression que ce récit me faisait culpabiliser, comme si je ne profitais pas assez.

C’était vraiment minime, c’est pourquoi je n’ai retiré qu’un point à ce récit. Néanmoins, cela m’a suffisamment perturbé pour que je me décide à la pénaliser !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 comments / Add your comment below

    1. hi hi, oui c’est plutôt cool je suis d’accord, mais après c’était un peu oppressant parfois, du style “faites ça sinon vous gâcher votre vie” ! Bon, ce n’est pas l’élément principal que j’ai retenu, bien sûr, mais ça a quand même impacté ma critique !

  1. Je n’ai pour l’instant lu aucun roman de marc levy, et j aimerais beaucoup 🙂 lequel conseillerai tu pour commencer ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :