Chronique sur le livre Everything everything

Mon avis sur le livre « Everything, everything » de Nicolas Yoon


Note : 5 sur 5.

9.5/10


Everything, everything c’est l’histoire d’amour de Madeline, une adolescente prisonnière de la maladie de l’enfant bulle.

Cette maladie l’empêche de sortir de chez elle ; en effet, Maddy est allergique au monde, et risque de mourir sous l’influence de la moindre odeur, de la moindre chose qui pourrait la rendre allergique.

Cette romance young adult m’a été conseillée par une amie, mais c’est ma cousine qui m’a officiellement poussé à le lire en me le prêtant pour les vacances.

Ce livre a été une véritable bouffée d’air frais ; une ode à la vie, un récit plein de positivité, que j’ai dévoré en un jour à peine.

C’est pour cela, en résumé, que je vous le conseille 😉

Une petite idée reçue

Il faut que je le précise ; à l’origine, je n’étais pas tellement emballée par cet ouvrage.

En effet, je voyais ce livre comme une nouvelle version de « Nos étoiles Contraires », histoire qui m’a laissé plutôt mitigée…

Mais très rapidement mes craintes ont été balayées ; non seulement la plume de Nicolas Yoon se distingue par sa richesse, mais en plus cette histoire est d’un grand optimiste, qui m’a directement emballé 🙂

Maddy, le personnage principal

Tout d’abord, l’histoire « d’Everything, Everything », c’est celle de Maddy, une jeune fille malade, condamnée à voir le monde depuis son environnement cloisonné, ou seulement au travers des livres dont elle raffole.

On pourrait s’attendre à la voir affreusement déprimée, timide ou renfermée. Au contraire, je l’ai trouvée débordante d’optimisme. Pleine de vie, de rêves et d’espoirs, c’est une jeune fille particulièrement inspirante, que j’ai adoré suivre au fil de cette histoire.

En fait, ce livre vous pousse à accomplir des choses exceptionnelles (voyager, parcourir une bibliothèque mystérieuse au beau milieu de la nuit…) et d’autres parfaitement « ordinaires » (aller au restaurant, ou au lycée) avec une extrême gratitude et surtout, avec les yeux grands ouverts.

Everything Everything, un livre inspirant

En effet, même s’il n’y avait aucun aspect moralisateur dans cet ouvrage au travers de ces pages, il a ce relief incroyable qui nous permet de mesurer la chance que nous avons de vivre normalement.

La plume de Nicolas Yoon

J’ai tout autant aimé l’écriture de Nicolas Yoon que son histoire. Douce et incroyablement fluide, la plume de cette auteure parvient toujours à toucher juste.

La romance aventureuse de Everything, Everything

Mais vous l’avez compris ; Everything, everything, c’est avant tout l’histoire d’amour naissante entre Oliver et Madeline. En effet, cette histoire est ce qui va tout changer. Madeline aura d’autant plus envie de sortir quand elle découvrira le mystérieux voisin installé juste en face de sa chambre.

Leur romance, qui évoluera particulièrement vite au fil du récit, à beau avoir cet aspect un peu « trop simple » (tout se passe parfaitement bien, sans accros entre eux…), elle n’en ai pas moins agréable à lire. De nouveau, on envie les personnages et on admire la façon dont ils ont de voir le monde qui les entoure. Avec une simplicité qui ne leur est pourtant pas acquise…

Le bonus des illustrations

Ce roman est également très attrayant au niveau des illustrations qu’il renferme. En effet, entre chaque chapitre, il y a un petit dessin, la plupart du temps aussi propre qu’informatisé, qui ajoute encore un peu de fluidité au roman. J’ai adoré ces nombreuses illustrations, que j’ai trouvé aussi légères que distrayantes !

Le demi point en moins…

Si j’ai retiré un demi-point à ce superbe roman, c’est parce que, contrairement à de nombreux lecteurs, je suis parvenue à anticiper la fin.

Seulement un demi-point parce que j’étais un peu déçue, mais en même temps, cela me paraissait être la fin légitime, le seul tournant qui clorait aussi spectaculairement cet ouvrage.

Pour ceux qui ont lu le livre, voilà ce qui m’a permis de comprendre ce qui c’était passé ; l’insistance de l’auteur. Peut-être que vous saurez interpréter cet indice, ou peut-être pas ! Hâte de le savoir, en tout cas ^^

En résumé, Everything everything…

Pour conclure, j’ai dévoré cet ouvrage. La vie se dégage de chacune de ces lignes. On sent notre cœur gonfler de joie quand on lit ce genre de livres ; des envies s’inscrivent en liste dans notre tête et on se promet de, nous aussi, profiter jusqu’au dernier moment.

Enfin bref, un livre parfait si vous avez un coup de mou, si vous vous sentez parfaitement bien, aussi, si vous rêvez d’amour ou si vous l’avez déjà trouvé, ce roman est fait pour tous, et toutes !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 comments / Add your comment below

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :