Interview d’une auteure de fanfiction

Interview d’une auteure de fanfiction Hunger Games, intitulée les 76th Hunger Games, si Katniss n’avait pas survécu


Note : 4 sur 5.

Wandology, une jeune écrivaine Wattpadienne qui écrit sous pseudo, a réalisé une super fanfiction Hunger Games, qui nous replonge avec brio dans notre univers préféré ! Cette fiction, classée première dans le thème Hunger Games, est vraiment addictive, et les fans de la saga se retrouveront avec plaisir dans cette histoire !

Interview d’une auteure de fanfiction

La saga originale


-Bonjour Wandalogy ! Dans ta fiction, on est parfaitement bien replongée dans l’ambiance des Hunger Games originaux… Un vrai bonheur ! D’ailleurs, si tu devais conseiller Hunger Games à un ami, de quoi lui parlerais tu en premier ?

Bonjour ! Et bien, pour résumer, ce qui me plaît dans les Hunger Games, autant dans les films que dans les livres soit dit en passant, c’est l’esthétique et la puissance des personnages. Je trouve que ce livre nous donne également une belle leçon de vie. En effet, le monde n’est ni tout à fait blanc, ni tout à fait noir, et à travers ses personnages, Suzanne Collins nous le dévoile très bien. En effet, aucun personnage n’est catégoriquement « méchant », ou « gentil » ; cela donne une complexité réaliste au récit. En fait, les héros ne sont pas des personnages extraordinaires ; ce sont des personnes normales, auxquelles on peut vraiment s’identifier.

-Mais Snow, ce dictateur de Panem, n’est-il pas ce que l’ont peut qualifier de “vrai méchant” ?

C’est en effet le personnage qui pourrait poser des difficultés à mon raisonnement. Néanmoins, si vous avez lu “La balade du serpent et de l’oiseau chanteur”, vous pouvez voir la façon dont Snow a succombé à la folie. On parvient même à le comprendre. D’une certaine manière, le Président Snow voit dans ses actes un pouvoir de contrôle sur la société. Mais peut-être est-ce aussi sa propre vision du bien ?

-Oui, je comprends ! D’ailleurs, tu as rapidement évoqué les films. Dois-je en déduire qu’ils t’ont plu ?

-Oui, je les adorés ! J’ai beaucoup aimé retrouver les scènes bouleversantes que j’avais découvert dans les livres ; les parades, les robes de Katniss qui s’enflamment et se transforment… C’était splendide, et poignant…

Et, ensuite, est venue ta fanfiction…


-C’est assez étrange, je dois dire… Tu dis adorer l’univers des Hunger Games, celui instaurait par Suzanne Collins, mais tu as tout de même rédiger une fanfiction où tous les personnages de cette saga sont morts, ou détruits ! Pourquoi avoir décidé que le contexte de ton histoire serait bâti sur la mort de Katniss ?

-En réalité, je ne sais pas vraiment. Il faut dire que cette histoire m’est venue comme cela, progressivement, mais sans que j’y aie vraiment réfléchi avant… En fait, je n’ai pas spontanément destiné cette histoire à l’écriture ; je ne me suis jamais dit : « Allez ! J’écris ma fanfiction de Hunger Games ! ». Non, pour dire vrai, c’était plus le genre d’histoires auxquelles on pense vaguement avant de s’endormir. Et puis, finalement, parce qu’elle commençait à sérieusement se construire, j’ai fini par l’écrire.

-Et dans cette histoire, que tu imaginais pour toi avant de te coucher, tu as aussi donné naissance à de nouveaux personnages. Je pense notamment à la tribut du Deux, assez inconventionnelle d’ailleurs ; en effet, les districts du Deux sont des districts de Carrières, soient de tueurs expérimentés. Ce n’est pas le cas de ton personnage, peux-tu nous en parler un petit peu ?

En fait, j’avais à cœur de créer une Carrière différente. Dans les livres originaux, les Carrières sont seulement considérés comme des monstres et des assassins. Je pense qu’on oublie de penser à toute la pression qui peut être mis sur les épaules de ces jeunes. Effectivement, ils passent leur enfance à se préparer au combat, pour faire honneur à leur famille. Ils sont un peu “contraints” par ces mêmes familles. Ils doivent savoir se battre, savoir tuer, et se porter volontaire pour assumer leur destin préfabriqué. Je pense que, comme tous les autres tributs, ils restent des victimes de Snow. Et c’est sans doute encore pire pour à Iron -la tribut du Deux-, car elle a vraiment conscience que quoi qu’elle fasse, elle n’entrera jamais dans la case qu’on lui a préétablit. En effet, elle est amoureuse de notre héroïne Roserey.

Mais, et les anciens personnages ?


-Oh, je n’avais pas deviné… En tout cas, le côté « torturé » que tu as donné à ton héroïne fut très communicatif ; je sentais bien son mal-être, qui lui a transmis un côté assez lunatique, je dirais… En parlant d’héroïne torturée, parlons un peu d’Effie, l’un des rares personnages de la saga initiale que tu as préservé dans ta fiction ! Comment penses-tu que celle-ci a vécu la mort de son geai moqueur ? Tu évoques rapidement la peine qui peut l’opprimer dans ton livre, mais j’avoue que j’aurais aimé trouvé plus de détails sentimentaux…

-Effie est évidemment profondément attristée, voire traumatisée, de la mort de ses deux tributs préférés. Mais je pense qu’Haymitch lui apporte un soutien considérable. Il ne faut pas omettre que lors de la victoire de Katniss et Peeta, deux ans auparavant ma fiction, les deux mentors ont pu reprendre foi en leur profession ; ils ont réalisé qu’ils pouvaient réussir. C’est peut-être cette foi qui a permis à Effie de soutenir Roserey et Liam, alors qu’elle était encore endeuillée. Pour moi, elle s’accroche à l’espoir qu’ils gagnent, eux, pour venger ses deux anciens tributs. Mais, paradoxalement, peut-être qu’elle revoit les défunts en ses deux nouveaux tributs…

-Hum, je comprends… mais on voit bien qu’ils lui manquent encore énormément ! Et toi, est-ce qu’un personnage de la saga initiale t’a manqué, lorsque tu écrivais ton récit ?

Katniss était un de mes personnages préférés, alors son caractère et sa complexité m’ont manqué lors de la rédaction de mon ouvrage… J’ajouterais que Finnick, de part sa sympathie et son humour, m’a également manqué.

Si tu étais dans les Hunger Games…


Tu adores Katniss, et Finnick… Mais t’es-tu déjà imaginée à leurs côtés ? Ou, de manière plus générale, est-ce que tu t’es déjà vue dans les Hunger Games ?

Comment ne pas s’y imaginer ! Toutefois, étant plutôt froussarde et relativement médiocre dans n’importe quel aspect nécessaire à la survie, être appelée aux Hunger Games aurait été un atroce cauchemar pour moi ! (Rires) Niveau technique, j’ai souvent réfléchi quelle arme aurait été mienne dans les Jeux. Je pense que j’aurais opté pour l’arc ; cette arme permet d’éliminer à distance ses adversaires, de rester cachée et d’éviter le corps à corps. Et puis, de cette manière, je n’aurais pas à entendre ni à voir ce que j’inflige ; ni le sang, ni le bruit d’une lame qui s’enfonce dans la chair.

Est-ce que tu aurais étais une bonne chasseuse, Wandalogy ?

Euh… Non. Vraiment pas ! (Rires) Imaginez ; auu collège, je n’étais même capable de disséquer une grenouille ! Alors, je pense que j’aurais plutôt été du genre à hésiter entre deux types de baies, en espérant ne pas croquer dans un fruit mortel…

Mais peut-être aurais-tu également trouvé un superbe alliée, ou une courageuse partenaire… Niveau alliance, ça aurait donné quoi ?

-Contrairement à ce qu’on peut croire, je ne me serais pas tournée vers Katniss pour chercher une partenaire de Jeu. Je me suis toujours un peu méfiée d’elle ; elle est prête à tout pour sa sœur, elle a eu 11 à son test et est donc potentiellement dangereuse. Alors, je pense que je me serais plutôt tournée vers la petite Rue, ou encore la Renarde. Toutes deux semblent d’une douceur extrême, et misent leur vie sur leur grande discrétion et perspicacité.

-Et bien, Wandalogy, cette interview touche à sa fin ! Je te remercie de m’avoir accordé de ton temps, et je te dis à très bientôt !

-A bientôt, merci !

Découvrez mon avis sur la saga originale en cliquant ici

Découvrez la fanfiction de Wandalogy en cliquant ici.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire