Interview d’une auteure new génération

Interview d’une auteure NEW GENERATION


Note : 4 sur 5.

Une auteure new génération, c’est une écrivaine qui se fait connaître via des plateformes numériques, qui connait la définition d’une fanfiction et qui exploite tous les moyens actuels pour que son récit soit appréciée. Follunivers est cette auteure, et j’aimerais vous la présenter aujourd’hui, à travers sa fanfiction Hunger Games tout à fait originale !

Ton thème complètement hors-du-commun


-Bonjour Sarah ! Nous nous retrouvons donc aujourd’hui pour parler de ta fanfiction Hunger Games intitulée “Ce n’était pourtant qu’un livre”, qui met en place de nouveaux Hunger Games dans notre propre actualité. Dans cette fiction donc, il n’y a ni Snow ni Katniss ; Suzanne Collins revêt cependant le costume de dictatrice, et nous soumet tous aux jeux atroces dont elle est la fondatrice… Peux-tu nous expliquer d’où t’est venue cette idée ?

-Pour commencer, il faut savoir que je suis une fan incontestée de la saga Hunger Games, livres comme films, soit dit en passant. Je précise ceci parce qu’il faut bien noter que j’admire Suzanne Collins, et que, dans son livre, elle a voulu nous sensibiliser à la propagande, aux dictatures, aux guerres inutiles et au monde, qui n’est ni tout à fait blanc, ni tout à fait gris. Vous l’aurez donc compris ; ma fanfiction reste une fiction, et Suzanne Collins est peut-être la femme la plus innocente, et la plus douce du monde. Ce que je veux dire, c’est que cette fiction ne contient aucune haine à son égard.

En fait, à l’origine, je voulais seulement sortir du lot. Il y a sûrement bien meilleur que moi évidemment, mais faire croire que les Hunger Games se déroulent dans la VRAIE vie est assez à réaliser. En effet, il faut revoir chaque détail et les remettre dans un contexte qui reste réaliste. J’avais donc commencé à imaginer ça et comment j’y vivrais… Et je crois que Vanessa -le personnage narrateur et principal- a certaines réactions que je pourrais avoir. Tout cela pour dire que beaucoup de choses sont inspirées de la réalité, de ma réalité. En EMC je voyais le complotisme et c’est de cette façon que je me suis dit ”Et si Suzanne Collins nous réparait des Hunger Games dans la vraie vie ?”.

Des personnages qui se détachent complètement de la saga originale…


La deuxième touche d’originalité de ton travail, je trouve, réside tout simplement en tes personnages. Parlons par exemple du mentor de Vanessa, Swann Sklad ; arrogant, attirant et vicieux, c’est sans doute celui qui m’a le plus intrigué… Peux-tu nous donner plus de détails sur sa personnalité ? Je veux dire, est-ce que, dans la suite du récit, on va découvrir des traits plus profonds de son caractère et de sa façon d’être ?

Ahh, Swann Sklad 🙂 Évidemment qu’il a quelque chose de plus profond que je n’ai encore point abordé ! Comme de nombreux autres personnages, mais cela, je vous laisse le découvrir par la suite…

Oh non ! On veut plus de détails !

Humm… ce que je peux vous dire sur mes personnages, sans prendre le risque de gâcher l’intrigue, c’est comment je les ai inventés. Prenons par exemple Mme Wolf, cette professeure si altruiste et téméraire.

Pour moi, elle était la représentation de deux professeures que j’avais eu en cinquième ; ma professeure d’histoire, et celle de français. Ces deux femmes, profondément humaines et réalistes, m’ont énormément apporté. Elles m’ont aussi bien inspiré pour créer un personnage stable et sincère dans l’univers de Vanessa.

Un autre personnage très important également ; Astrée Kans. Astrée est la correspondante de Vanessa. Elle VOUS représente. C’est VOUS, mes lecteurs et mes “collègues”, que je rêve de rencontrer. Je l’ai créé dans l’idée que même en se connaissant vaguement, nous partageons tous quelque chose de fort, d’assez puissant pour se soutenir dans une situation telle que les Hunger Games. Je voulais que les lecteurs trouvent leur place en un de mes personnages ; en Astrée.

Pour revenir à Swann Sklad, je ne l’ai pas imaginé en fonction de la réalité mais seulement par réflexion. J’aime beaucoup ce personnage parce que je le plains, il subit la main-mise du Capitol et son devoir. Les mentors ont toujours été des personnages profonds, et intéressants. Parce qu’ils survivent, mais ne vivent jamais vraiment.

Et toi, dans les Hunger Games ?


En créant cette fanfiction, tu as forcément dû te projeter dans les Hunger Games. N’est-ce pas ?

Oui ! Totalement 🙂 A vrai dire, le fait que je m’imagine dans les Hunger Games constitue la principale raison pour laquelle j’ai écris cette fanfiction !

Et, malgré le fait que ta fanfiction soit totalement détachée des Hunger Games originaux, t’es tu déjà sentie proche des personnages initiaux, tels que Katniss et Peeta, par exemple ?

Non, pas nécessairement, j’ai dû mal à m’imaginer avec eux, en fait. Je préfère me créer mes propres Hunger Games, même si je n’ai pas vraiment besoin de les décrire scrupuleusement, car l’univers existe déjà. Ce que je veux dire, c’est que je préserve l’ambiance, et le décor, mais que j’ai du mal à me projeter aux côtés des personnages !

Ah bon ? Et comment expliques-tu le fait que tu ne parviennes pas à te projeter à leur côté ? Est-ce une question d’affinité envers les personnages ?

Non pas du tout ! Comment dire… j’aime tout dans Hunger Games ! Tout est si bien agencé et si profond… Je ne pourrais pas ne pas aimer l’un des personnages. Même Gale, avec qui j’ai vraiment du mal, reste un personnage clé qui est très bien construit lui aussi, et que l’on est capable de comprendre même en le détestant (Rires).

Et donc, je me suis mise à la place de chacun des personnages, tous m’ont émerveillé à leur façon. Toutefois, leurs histoires sont trop personnelles, trop poussées pour que je puisse m’imaginer à leur côté, comme “l’un d’entre eux”. La frontière entre leur univers et le mien me paraissait trop important pour que je puisse correctement m’imaginer auprès d’eux.

Il fallait que je sois moi-même, pour que tout soit clair et réaliste. De plus, si je m’étais imaginée à leur côté, j’aurais été beaucoup trop influencée ; j’aurais été moins objective, et donc moins réaliste. Et puis, je voulais laisser la place de l’héroïne à katniss !

Enfin bref, je voulais une histoire dans laquelle je pouvais créer mes propres héros, et cela me paraissait impossible à faire dans l’univers déjà parfait de Suzanne Collins.

Mais si tu avais dû être auprès d’eux, quels étaient tes personnages préférés ? Vers qui te serais-tu dirigée ?

Et bien… Je dirais que mes personnages préférés sont Haymitch et Peeta 🙂 !

Haymitch est si… bouleversant, c’est quelqu’un qui n’a vraiment pas eu de chance… J’en fais d’ailleurs la remarque dans ma fanfiction ; voir défiler des jeunes chaque année, créer des liens puis les voir se faire tuer… C’est dur. Et je suis persuadée que son personnage de mentor est plus profond que ce que l’on pense !

Ensuite nous avons Peeta, qui est si dévoué, si gentil, si amoureux… Ainsi, c’est en Peeta et Haymitch que je m’identifie le plus.

La peine, vouloir oublier, vouloir se distraire, aimer, la parole, les réflexions, le dévouement, les gâteaux… C’est eux et c’est moi…

En effet, comment ne pas être charmée par ces deux personnages piliers des Hunger Games ! Et bien, merci beaucoup Follunivers, ce fut un plaisir !

Merci à toi, et à très bientôt ^^

Si vous voulez lire cette fanfiction, cliquez ici !

Toutefois, si vous désirez (et je vous le conseille) découvrir la saga originale avant, cliquez là pour découvrir mon avis 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire